Le projet Éléphant, la numérisation du patrimoine cinématographique québecois

Je l’ai dit dans un dernier article et tout mon entourage le sait, la numérisation des documents vidéo, des photos, diapositives ou autres est une chose essentielle pour pouvoir immortaliser les souvenirs.  Lancé en novembre 2008, le projet Éléphant a été mis sur pied afin de préserver à tout jamais le patrimoine cinématographique Québécois.  En collaboration avec Quebecor, le projet Éléphant a pu restaurer des films qui étaient dans un état si précaire, que certains ne pouvaient plus être projeté.

Une fois les films numérisés, ils seront stockés sur une plate-forme numérique illico de Vidéotron et seront disponibles via la télévision sur demande.  C’est un projet philanthrope dont Vidéotron ne tirera aucun avantage.  À l’exception d’un montant minimum pour couvrir une partie des frais d’opération de la plateforme, la totalité des revenus de la diffusion de ces films est reversée aux distributeurs et aux créateurs du cinéma québécois.

Dans les faits:

  • Plus de 800 longs-métrages sont encore à restaurer et à numériser
  • 2,5 millions de dollars investis en 5 ans par Quebecor
  • Près de150 films seront disponibles sur la plate-forme illico.

C’est un beau projet parrainé par Guy Fournier dont on peur être fier.  Une façon d’immortaliser les projets sur lesquels plusieurs personnes ont travaillé et qui font parti de notre patrimoine.  On ne peut que saluer cette initiative qui nous démarque encore des autres pays du monde.

 

0 Commentaires
Soyez le premier à laisser un commentaire!

Laisser un commentaire

* obligatoires

Votre navigateur est obsolète.  Veuillez faire la mise à jour pour une navigation optimale.